Cadre

 

Le pARTY en reprise !

Le samedi 30 mai 2009
dans le cadre du OFF.T.A.

Suite à son succès remporté lors de la dernière Nuit Blanche, La 2e Porte à Gauche convie de nouveau les fêtards à un pARTy entièrement chorégraphié et dédié à la danse. Présenté sous la forme d'une soirée dansante typique avec ses ingrédients indispensables - DJ, VJ, piste de danse, éclairages disco, bar -, ce «party» présente au public une série de propositions chorégraphiques tout en l'invitant à danser jusqu'au bout de la nuit.

Le samedi 30 mai 2009
De 22h à 3h
Admission 10$ (à la porte)

Au 2e étage du GYMNASE
4177, rue Saint-Denis
514 845-0149

Avec la participation de:

DJ MC Gilles
Vj.PhiL

et les chorégraphes :

Marie Béland
Alain Francoeur
Erin Flynn
Le Grouped'ArtGravelArtGroup
Emma Howes
Sasha Kleinplatz
Hélène Langevin
Katya Montaignac
Manon Oligny
Thea Patterson
Le P.I.Q.U.A.N.T.
Sylvain Poirier
Les Soeurs Schmutt
George Stamos
Frédéric Tavernini
Andrew Tay
Peter Trosztmer
Andrew Turner et les membres du 9 1/2 à part.
Katie Ward

Les artistes participants:

Titulaire d’un baccalauréat en science politique, Dave Ouellet est aussi connu sous le nom de MC Gilles. Il a entre autre géré deux radios FM durant 8 ans, soit CHYZ 94,3 Québec et CISM 89,3 Montréal pour ensuite se tourner vers l’animation radio et télé. Il anime une émission radiophonique satirique diffusée dans 7 villes au Canada, en France et dans les Territoires du Nord-Ouest en plus de collaborer à l’émission de Paul Arcand Puisqu’il faut se lever. Il a participé aux émissions télés 5 à 7 francos, Gros Show, Oups 2007, Musicographie Humour, Révolution Country, La Fureur en plus de Tévé Tourista et Oups 2007 qu’il a co-animé et co-scénarisé. Il travaille toujours à titre de chroniqueur à l’émission Infoman sur la SRC. Son statut de maître de cérémonie (MC) et de disc jockey (DJ) l’amène à présenter et animer des spectacles humoristiques aux quatre coins du Québec, du Festival de la chanson de Granby aux galas de l’industrie indépendante de la musique. Il a été journaliste indépendant pour une dizaine de quotidiens et d’hebdomadaires dont je journal La Presse. En 2008, il fait ses premiers pas en danse contemporaine à Tangente dans Dieu ne t’a pas créé juste pour danser de Marie Béland.
www.mcgilles.com

www.mcgilles.com

Vj.PhiL. – projectionniste
Nom : Philippe Rivard
Accomplissement scolaire : Baccalauréat en Art Visuel & Médiatique
Genre : Vj.ing experimantalo-jazzy-progressif.
Intérêt : la couleur Red, la couleur Green et la couleur Blue.

Chorégraphe et membre fondateur de La 2e Porte à Gauche, Marie Béland a complété un baccalauréat en danse à l’UQÀM, où elle a reçu la bourse d’excellence William Douglas. En 2005, elle fonde sa compagnie, maribé – sors de ce corps. C’est sous cette bannière qu’elle crée maribé – live in Montréal suite à une résidence d’été au Studio 303, puis un spectacle pour adolescents, Twis-manivelle. Elle reçoit alors la bourse de la Fondation du maire de Montréal pour la Jeunesse. Twis-manivelle est vu par le journal ICI comme un des cinq meilleurs spectacles de danse de l’année 2005. La compagnie donnera plus de 30 représentations de la pièce dans les Maisons de la culture, notamment grâce au programme du Conseil des Arts de Montréal en tournée et au Festival Vue sur la relève. En juillet 2008, la tournée s’achevait sur la scène extérieure du Théâtre de Verdure. Sa dernière création, Dieu ne t'a pas créé juste pour danser, a été présentée à Tangente en octobre 2008 et sera en tournée montréalaise durant la saison 2009-2010. Parallèlement à son travail sur scène, Marie Béland s’intéresse à la danse in situ, au travail multidisciplinaire et à l’enseignement.

photo : Élaine Phaneuf

Tour à tour acteur, danseur, metteur en scène, chorégraphe et vidéaste, Alain Francoeur privilégie une approche intégrant le corps comme outil central d’expression. Après de nombreuses collaborations à titre d’interprète et de concepteur (Carbone 14, Brouhaha Danse, Andrew de L. Harwood, P.P.S. Danse, Danse-Cité, Dominique Porte, Cirque Éloize, etc.), il poursuit sa propre démarche de création à l’intérieur d’une écriture scénique personnelle où l’aspect multidisciplinaire prédomine. Son parcours singulier, et l’importance qu’il accorde à la création et au rôle de l’interprète, lui a permis d’obtenir le poste de professeur invité au Département de danse de l’UQAM, et de metteur en scène et conseiller artistique à l’École nationale de cirque de Montréal.




 

Formée à l’école du Royal Ballet de Winnipeg, à l’école du Toronto Dance Theater, à l’école du Winnipeg Contemporary Dancers et comme apprentie avec Le Groupe de la Place Royale, Erin Flynn poursuit une carrière de chorégraphe et d’interprète à Montréal depuis 2001. En tant que danseuse, elle a dansé à travers le Canada et l’Europe avec la compagnie Ruth Cansfield Dance de 1997 à 2000 et avec la compagnie Van Grimde Corps Secrets de 2002 à 2006. Par ailleurs, Erin explore différentes démarches chorégraphiques en collaborant notamment avec Andrew Harwood, Hinda Essadiqi, Tammy Forsythe, Ame Henderson, Karen Kuzak, Dean Makarenko et Thea Patterson. Depuis 2004, Erin engage une démarche de chorégraphe. Ses oeuvres ont été présentées à Tangente ainsi que dans plusieurs festivals (Les Printemps de la Danse, Vue sur la Relève, Les Rencontres des Arts dans la Rue de Shawinigan et Piss in the Pool). Plusieurs étapes de sa nouvelle création, La Série en Temps Réel, ont été montrées en 2008 dans différents
cadres : au Gesù où Erin a bénéficié d’une résidence de création, pour l’événement 7½ à part. produit par La 2e Porte à Gauche et à l’occasion du Pixel Projects présenté au Théâtre d’Aujourd’hui pour le OFF.T.A. La version finale sera présentée en février 2009 à Tangente.

Erin Flynn is a choreographer and interpreter carving out a niche for herself in both the established and independent dance communities. She spent the fall of 2006 in France and Germany with Isabelle Van Grimde’s Corps Secret (02/06), completing four years as dancer and assistant with the company. Originally trained in Winnipeg , Erin danced for Le Groupe de la Place Royale (96/97), Ruth Cansfield Dance (97/00), and Trip Dance (01/02) before moving to Montreal . She has investigated the creative process with choreographers: Stephanie Ballard, Rachel Browne, LeSandre Dodson, Sylvain Émard, Hinda Essadiqi, Tammy Forsythe (Tusket), Andrew Harwood (AHHA), Ame Henderson (Public Recordings), Karen Kuzak (TRIP), Andrew Tay & Sacha Kleinplatz, Dean Makarenko, Thea Patterson, Lin Snelling and Chanti Wadge. Alongside this path, she is a creator with a unique kinetic movement style whose piece ALCOVE performed as apart of Printemps de la Danse and Vue sur la Relève. She is also coproducing Pixel Projects with Ame Henderson and Peter Trotzmer, presenting fresh choreographic works from Montreal and abroad. Erin’s choreography has also been presented by Tangente, Video Pool, New Dance Horizons, Festival Emergence, Square Zero, Studio 303, l’Université de Montreal and La 2e Porte à Gauche (7½ à part.).

Le Grouped'ArtGravelArtGroup regroupe les performeurs collaborant aux projets chorégraphiques de Frédérick Gravel, intitulés les « GravelWorks ». Les GravelWorks s'approchent des formes courtes en musique ou des chansons pop. Ils rassemblent généralement plusieurs performeurs. Avec eux, on ne sait jamais vraiment ce qui va se passer et c'est souvent là l'intérêt.

Emma Waltraud Howes, born 1976 Toronto, ON, Canada, received the foundations of her training in Modern Dance and Ballet from the Canadian Children's Dance Theatre and Toronto Dance Theater before obtaining her BFA in Interdisciplinary Arts from the Emily Carr Institute of Art and Design, Vancouver, BC. She is currently obtaining her MFA in Open Media from Concordia University, where she was awarded an international scholarship to study at the Bauhaus University of Weimar ‘Public Art and new artistic Strategies' program in 2008. Her work has been exhibited locally and internationally within performance arts festivals: Electra, Paris, France; 404 Festival, Trieste, Italy, Performance Mix, New York City, U.S.A.; Vernissage-Danse, Studio 303, Montreal; through Site Specific Performance Residencies: Visualeyez 2007, Alberta, 3e imperial, Quebec, and within gallery contexts: Fofa, MAI, Montreal. Her video work is widely distributed in Canada, Belgium, France, Germany, and the U.S.A., by Video Out, Vancouver, and Groupe Intervention Video, Montreal.

http://emmahowes.blogspot.com

In 2001 Sasha Kleinplatz received a BFA in Contemporary Dance from Concordia University, where she was honoured with the James Saya Award for Excellence. In 2002 Sasha joined the jury for Espace Tangente - Danse Buissonnieres series, which selects dynamic works from young choreographers to be presented annually at the beginning of Tangente season. In 2004 Sasha and her partner Andrew Tay were awarded a creation residency at the Fondation Jean Pierre Perrault during which they created the work Me and Us which was shown in the Emergence series at Espace Tangente. Sasha has also shown her work at the National Theatre School, Studio 303, and Studio Mange mes Pieds. In 2005 Sasha participated in the pilot choreographic project of Montreal Danse, where she spent a week creating under the mentorship of Kathy Casey, Philip Szporer, Larry Lavender, and Susan Marshall. In the same year Sasha conceived of and produced the very successful site specific dance show Piss in the Pool, which has now become an annual Montreal dance event.

www.wantsandneeds.ca

En 1987, après ses études en danse contemporaine à l’Université du Québec à Montréal (1983-1986), Hélène Langevin s’associe à Ginette Ferland, Rolline Laporte et Guylaine Savoie, trois chorégraphes ayant la même fougue créatrice qu’elle, pour créer le collectif Brouhaha Danse. Rapidement, la compagnie se fait remarquer par ses pièces toniques, qui sont autant d’éloges à la désinvolture. En 2000, elle fonde la compagnie Bouge de là, vouée à la création chorégraphique pour jeunes publics de 3 à 10 ans. Ces spectacles allient la danse, la vidéo, le théâtre et les ombres chinoises. Ludiques, fantaisistes, pleines d’humour et empreintes de poésie, ses chorégraphies laissent une grande place à l’imaginaire des enfants et à sa propre créativité. Parallèlement elle enseigne la danse créative dans le milieu scolaire québécois.

www.bougedela.org

Danseuse pour la compagnie La Gorgone dirigée par Vincent Lahache à Paris, Katya Montaignac conçoit en 2001 le projet Raymond, un solo pour n interprètes, inspiré des Exercices de style de Queneau. Ce spectacle diffusé en France et au Québec a réuni cinquante interprètes, danseurs ou non, autour d’un même solo. Installée à Montréal en 2002, Katya enseigne la danse et collabore à plusieurs publications, notamment la revue Jeu. Elle poursuit une recherche en Études et pratiques des arts au doctorat de l’UQAM. Membre de La 2e Porte à Gauche depuis 2006, elle participe à différents projets de danse in situ et oeuvre en tant que dramaturge auprès de la compagnie de théâtre gestuel Chaliwaté et des chorégraphes Marie Béland et Frédérick Gravel.

Depuis 1992, la chorégraphe Manon Oligny poursuit un parcours artistique en exposant impudiquement des corps d’homme et de femme qu’elle guide sciemment vers un dévoilement de leur intimité. Sa démarche créatrice ne cesse de poser un regard critique sur son médium, la danse, et de questionner les codes qui y sont associés. Elle a établi plusieurs collaborations artistiques avec des gens provenant de milieux divers : cinéma, vidéo, littérature et photographie, au Québec et à l’étranger. Elle collabore en tant que chorégraphe-invitée auprès de plusieurs metteurs en scène : Wajdi Mouawad, Claude Poissant, Jean Salvy, Pierre Bernard, Serge Denoncourt, Denis Bernard, Benoît Vermeulen et Emmanuel Biolodeau. Ses oeuvres ont été présentées à Tangente, à l’Agora de la danse, au High Performance Rodeo à Calgary, sur un terrain de squash au FIND en 2003 et à la SAT avec Danse-Cité en 2006 puis en 2008, mais aussi à Paris, au Centre national de la danse, à Lille et à Bruxelles. Manon se consacre également à l’enseignement à LADMMI et au département de danse de l’UQAM.


http://www.manonfaitdeladanse.com

Inspirée par un désir d’échanger, de créer et de se défier à travers la collaboration, Thea Patterson travaille avec des artistes qui partagent sa vision, tels que Katie Ward et Peter Trozstmer. En tant qu’interprète, elle danse pour David Pressault, Bill Coleman, Erin Flynn, Peter Trosztmer et Chien Perdu. En tant que chorégraphe, son travail a été présenté en Australie, à Cuba, au Québec et au Canada. Sa pièce A Collection Letters fut adaptée en un film pour Bravo fact dirigé par Philip Szporer et Marlene Millar sous le titre: A Soft Place to fall et présenté à l’écran dans plusieurs festivals internationaux de film. Outre son propre travail chorégraphique, elle est assistante à la création pour les autres (Isabel Mohn, Peter
Trozstmer…). Elle a collaboré en tant que co-chorégraphe et auteure au projet multimédia Norman dirigé par Victor Pilon et Michel Lemieux, présenté au Centre National des Arts d’Ottawa, au Mexique, en Colombie, en Europe et en Chine. Son plus récent projet, Man and Mouse, est le fruit d’une création collective avec le groupe The Choreographers et a été présenté à Halifax et à Montréal et bientôt à New York et St-John’s.

 

Sylvain Poirier a dansé pour de nombreux créateurs contemporains : pour la compagnie Montréal Danse de 1986 à 1990 où il interprète, entre autres, les oeuvres de Paul-André Fortier, James Kudelka, Natsu Nakajima et Catherine Tardif, puis en tant qu’interprète pigiste, avec les chorégraphes Sarah Bild, Danièle Desnoyers, Lynda Gaudreau, Natalie Morin, Sylvain Émard, Irèni Stamou et Pierre Lecours, et collabore aussi pour les compagnies Cas Public et la Fondation Jean-Pierre Perreault. En 1998, il cosigne sa première oeuvre chorégraphique, avec Hélène Blackburn. Sylvain Poirier poursuit son travail de création chorégraphique avec le cycle de La Poésie des Ailleurs qu’il développe au sein de la bande dansesylvaindanse[point]com.


http://www.dansesylvaindanse.com

Le P.I.Q.U.A.N.T. (Projet Indisciplinaire Québécois Utilisant les Arts Nécessaires à son Travail) rassemblent des artistes de différents horizons artistiques dont Marie Béland, Sophie Cadieux, Guillaume Girard, Hugo Gravel, Frédéric Lambert, Anne Thériault et Martin Vaillancourt. Ensemble, ils célèbrent les artifices de la représentation. Pour le meilleur et pour le pire.

http://www.facebook.com/group.php?gid=73294140013

Les Sœurs Schmutt

D'origine françaises et installées au Québec depuis 1999, Élodie et Séverine Lombardo complètent une formation en danse à l'UQAM, où elles ont suivi un double profil en interprétation et création. Véritables touche-à-tout, formées parallèlement en clown et en théâtre par le biais d'ateliers et de stages, leur démarche créative est motivée par la rencontre de la danse, la théâtralité et la musique. En 2004, elles créent ensemble une compagnie de danse bicéphale sous l'appellation Les Sœurs Schmutt. Leurs créations ont été présentées à Tangente, dans les Maisons de la culture de Montréal, au Monument National et au Mexique. Elles signent aussi des spectacles de rue où danse, théâtre et musique envahissent pavés et trottoirs et participent à de nombreuses collaborations artistiques tel que le projet de danse en appartement produit en 2008 et 2009 par La 2e Porte à Gauche.

Élevé dans la beauté naturelle et la pauvreté de la Nouvelle-Écosse, George Stamos a suivi un entraînement de danse à Londres (The Place), à Amsterdam (The School for New Dance Development) où il obtint son baccalauréat en 1993, et à New York (The School of Eric Hawkins and Movement Research). À New York, George s’est intégré à la scène downtown de la performance et à la danse post-moderne où il performa régulièrement dans les boîtes et les théâtres. C’est là qu’il fut engagé par les chorégraphes David Newman et Kumiko Kimoko et qu’il collabora avec les icônes de l’underground Quentin Crisp et Bill Rice pour sa première chorégraphie, Red Light Roosters (1997). En 1998, il s’installe à Montréal, où il collabore avec de nombreux artistes (Benoît Lachambre, Sarah Williams, José Navas, Danièle Desnoyers, Roger Sinha, etc.) et crée ses propres pièces. L’esthétique de George Stamos est à la fois sophistiquée et brusque, animée par un intérêt pour le comportement humain et les formes éthérées de la communication. Connu pour ses créations tranchantes qui marient l’humour et la vivacité à un vocabulaire gestuel intensément physique, George Stamos a fait des tournées en Amérique du nord et en Europe.

Photo: Francis Ducharme

Frédéric Tavernini a reçu sa formation à l'École de danse de l'Opéra de Paris. Il est diplômé d'État en danse classique et contemporaine. Il travaille avec le Ballet de Nancy, puis à titre de soliste pour le Béjart Ballet Lausanne, ainsi qu'au Ballet de l'Opéra de Lyon, aux Grands Ballets Canadiens et au Ballet National de Marseille. Il travaille avec des chorégraphes comme Jirí Kylián, Angelin Preljocaj, William Forsythe, Maurice Béjart, Mats Ek, Ohad Naharin, Téro Saarinen, Carolyn Carlson, Meryl Tankard, Nacho Duato, Hervé Robe, Trisha Brauwn, Maguy Marin, Jo Kanamori, Stjin Celis, Didy Veldman, Niels Christe... En tant que chorégraphe, il crée Li fet met pour le Jeune Ballet du Québec (2003), Slonec Street pour les Ballets de la Parenthèse (2004) et Green pour le festival June Events sous la direction de Carolyn Carlson (2004), Le Projet de la chambre humaine pour le Jeune Ballet du Québec et Ju-ON pour l'École supérieure de ballet contemporain de Montréal (2005). Depuis 2005, il est pigiste et participe aux projets de Juha Pekka-Marsalo pour Scène d'amour (2005), Louise Lecavalier pour Cobalt rouge de Tedd Robinson présenté à la Biennale de la danse à Venise (2005), ainsi que le Carré des Lombes pour Play it again! (2006) et Là où je vis de Danièle Desnoyers (FTA 2008). Il danse également dans La pornographie des âmes ainsi que Un peu de tendresse bordel de merde de Dave St-Pierre (2008). En juillet 2008, il intègre RUBBERBANDance Group pour sa nouvelle création.






 

 

 

Originaire d’Ontario, Andrew Tay fréquenta le Centre des arts créatifs de Walkerville. Depuis l’obtention de son Baccalauréat en danse contemporaine à l’Université Concordia, ses oeuvres ont été présentées à Tangente, au Studio 303, à l’École Nationale de Théâtre, au Festival Vue Sur La Relève (Montréal) ainsi qu’au Festival de danse Square Zero (Ottawa). Il a également été artiste résident à la Fondation Jean-Pierre Perrault, l’artiste résident de l’été au Studio 303, au Centre de Création O Vertigo et a complété une semaine de formation intensive avec la compagnie, Montréal Danse. Grand amateur de musique, Andrew a collaboré avec les membres du groupe rock Montréalais The Arcade Fire, et sa réputation est aujourd’hui basée sur ses créations émotionnellement exigeantes, présentées sur la musique de son collaborateur vitaminsforyou. En 2005, ses oeuvres ont été présentées sous forme vidéo dans le spectacle du Cirque du Soleil, Torrida. En collaboration avec les artistes visuels français Sophie Dejode et Bertand Lacombe (Floating Land), il a présenté la comédie musicale absurde Dancing is Paradise, dans laquelle il dansa à l’intérieur d’un immense frigo, à la galerie Skol en janvier 2007. Avec sa compagnie Wants&Needs Danse fondée avec Sasha Kleinplatz, il produit depuis 2005 les événements de danse Piss in the Pool et Short&Sweet. Andrew a déjà collaboré avec La 2e Porte à Gauche dans le cadre de l’événement The Art (prononcez dehors) en 2006 et en 2008, ainsi que pour le spectacle Blind Date : un rendez-vous chorégraphique présenté à la Cinquième Salle de la Place des Arts lors de la Nuit blanche de Montréal en 2007.

Andrew Tay was born in Windsor Ontario where he attended the Walkerville Centre for the Creative Arts. Since finishing his B.F.A in contemporary dance at Concordia University, Andrew has had his work presented at Espace Tangente, Studio 303, the National Theatre School, Festival Vue Sur La Releve (Montreal), the Square Zero Dance Festival, (Ottawa) and at La Rotonde (Quebec City). Residencies have included the Foundation Jean-Pierre Perrault, Studio 303, Montreal Danse, and O Vertigo Centre for creation. An avid music lover, Andrew has collaborated with members of Montreal based rock group The Arcade Fire and has become known for his intense and emotionally tough creations set to music by long time collaborator vitaminsforyou. Their latest combined effort The Space Between was performed at the Performance Mix Festival in New York City in March 2007 and reprised as part of the Neighborhood Dance Works festival in St. Johns. In 2005, his work was shown in video form as part of Cirque du Soleil’s show Torrida. Collaborating with french visual artists Sophie Dejode and Bertand Lacombe (Floating Land) he presented Dancing is Paradise an absurd musical comedy set inside a giant fridge at the Skol gallery in January 2007. Since 2005, Andrew and his company Wants&Needs danse (co-founded by Sasha Kleinplatz) have produced the dance events Piss in the Pool and Short&Sweet in Montreal.

www.wantsandneeds.ca

 

 

Peter Trosztmer a étudié au département de danse de l’Université Concordia après avoir obtenu un baccalauréat en art en 1993. Par la suite, il a complété sa formation à l’école du Toronto Dance Theater en 1997. Sur la scène professionnelle, il a travaillé avec de nombreux chorégraphes canadiens dont Elizabeth Langley, Marie Chouinard, José Navas, Danièle Desnoyer, Louise Bédard, Katie Ward et Thea Patterson. Ces dernières années, il a aussi travaillé dans d’autres sphères des arts de la scène, notamment avec le Cirque Éloïze, et avec les artistes multidisciplinaires Michel Lemieux et Victor Pilon pour la production Norman créée en hommage à Norman McLaren. De 2003 à 2007, il est associé à la compagnie Montréal Danse avec qui il interprète des oeuvres chorégraphiques signées par Ahh Soon Ahn, Karen Ponties, Estelle Clareton et Martin Bélanger. Parallèlement, il initie ses propres projets artistiques qui ont mené à l’élaboration d’une série de soli titrés Synthesis as composure et développés conjointement avec plusieurs chorégraphes qui le stimulent et l’inspirent (comme Margie Gillis, José Navas, Catherine Tardif, Victor Quijada, Dean Makarenko ou Jacob Wren).

Peter’s curiosity lies in the unspoken and misunderstood. Peter likes to read between the lines and loves it when we are all just a little misunderstood allowing for individual interpretation and dialogue. After receiving his B.A. in Classics, Peter studied at the Concordia University Dance Dept. then moving to Toronto he completed the STDT training program in 1997. Living and working in Montreal for the last 10 years, he has worked with many choreographers and companies: Elizabeth Langley, Danièle Desnoyer, Coleman and Lemieux, James Kudelka, Marie Chouinard, Louise Bédard, David Kilburn and Montreal Danse where he has interpreted for Estelle Clareton, Ahh Soon Ahn, Karen Ponties, and Martin Bélanger. More recently, he has turned his focused on his own creative interests. This focus has manifested itself in his self solo series Synthesis as Composure collaborating with visual artist and sculptor Jeremy Gordaneer, musician Eric Craven and choreographer Thea Patterson in collaboration with creators like Margie Gillis, José Navas, Catherine Tardif, Victor Quijada, Jacob Wren, etc. Peter’s choreographic research has also lead to his collaborative work on Award winning Norman, an homage to animator Norman McLaren, a one man show performed by Peter Trosztmer, co-choreographed with Thea Patterson and created with Victor Pilon and Michel Lemieux of 4Dart. Peter’s most recent collaborations involve the creative team The Choreographers including Thea Patterson, Katie Ward and Audrée Juteau.

An independent dancer and choreographer, Katie Ward lives and works in Montreal. In 2008, along with Thea Patterson, Peter Trosztmer, and Audrée Juteau, Katie founded an artists group: The Choreographers who where awarded a summer creation residency and perfomance at Studio 303. They presented their first work: Man and Mouse at Studio 303 in Montreal as well as in Halifax and at Sappy Music Festival in Sackville NB. In 2007 and 2008 Katie presented Hawks and Doves at Tangente in Montreal, and also during Les Printemps de la Danse. She was commissioned to create solo material for Peter Trosztmer as part of his recent piece Completely absolutely perfectly (Tangente, 2008). In 2006 and 2007 Katie was selected as a participant in two choreographic research labs: the Montreal Danse workshop, and a research period led by Lynda Gaudreau entitled Clash. She was also awarded a creation residency with O’Vertigo in 2007 and 2008 consecutively. As a dancer and performer Katie has worked for emerging and established choreographers: Pamela Newell, Dean Makarenko, Thea Patterson, Ben Read, Stéphane Gladyszewski, Ruth Cansfield, Sarah Febbraro, Sharon Moore, Tracy McNeil, Pierre Paul Savoie, and others. Katie also tours under the name Cat Pontoon performing a faux rockumentary at music festivals across Canada.



Dernière modification : 19 mai 2009
Tous droits réservés 2004, Yvan Tétrault et La 2e Porte à Gauche
Webmestre : Marie Béland
Commentaires et suggestions : info@la2eporteagauche.ca