Cadre

 

7 1/2 à part.

Un spectacle en appartement



Les chorégraphes de 7 1/2 à part.

Spectacle de danse en appartement

PROJET BÉLAND
PROJET CHÂTEAUVERT
PROJET FLYNN
PROJET JOUTHE
PROJET MASSIANI
PROJET SCHMUTT

 

Emmanuel Jouthe

Emmanuel Jouthe est chorégraphe, interprète et directeur artistique de la compagnie Danse Carpe Diem/Emmanuel Jouthe, avec laquelle il favorise l'exploration et la création en danse contemporaine. Il y crée et interprète plusieurs pièces dont Le Sabot de Maogani, FH…les petites morts de la paume, 3 Centauromachia 4 et M. Ses contributions ont été appréciées en sol montréalais, au Québec, à Ottawa, à Toronto, en Italie de même qu'en Allemagne. De ses nombreux passages chez Danse-Cité, outre sa chorégraphie Aeternam dans le cadre du diptyque Dimanche XXIe, et Staccato Rivière , sa toute dernière création, on pense à ses participations à titre d'interprète/performeur aux spectacles Célébration I et II, Hautnah! de Felix Ruckert, un spectacle de soli destinés à un spectateur à la fois, 63 apparitions de Michel F. Côté et Treize lunes . Il a également présenté son travail dans la vitrine de l'opticien Georges Laoun dans le cadre du FIND en 2003. Dans son processus de création, écriture chorégraphique et improvisation structurée s'entremêlent.

 

Erin Flynn

Erin Flynn is a choreographer and interpreter carving out a niche for herself in both the established and independent dance communities. She spent the fall of 2006 in France and Germany with Isabelle Van Grimde's Corps Secret (02/06), completing four years as dancer and assistant with the company. Originally trained in Winnipeg , Erin danced for Le Groupe de la Place Royale (96/97), Ruth Cansfield Dance (97/00), and Trip Dance (01/02) before moving to Montreal . She has investigated the creative process with choreographers: Stephanie Ballard, Rachel Browne, LeSandre Dodson, Sylvain Émard, Hinda Essadiqi, Tammy Forsythe (Tusket), Andrew Harwood (AHHA), Ame Henderson (Public Recordings), Karen Kuzak (TRIP), Andrew Tay & Sacha Kleinplatz, Dean Makarenko, Thea Patterson, Lin Snelling and Chanti Wadge. Alongside this path, she is a creator with a unique kinetic movement style whose piece ALCOVE will be performed this april as apart of Printemps de la Danse and Vue sur la Releve. In May she will show a work in progress of The Shallow End at Uqam's piscine theatre, to be premiered in the fall of 2008. This spring she will also be coproducing another installment of Pixel Projects with Ame Henderson and Peter Trotzmer, presenting fresh choreographic works from Montreal and abroad. Erin‘s choreography has also been presented by Tangente, Video Pool, New Dance Horizons, Festival Emergence, Square Zero, Studio 303, L'Universite de Montreal and FADO.

 

Les Sœurs Schmutt

Formées en danse contemporaine à l'université du Québec à Montréal, Séverine et Élodie Lombardo, deux jumelles d'origine française, décident de prolonger leur alliance naturelle en créant en 2004 la compagnie des Sœurs Schmutt. En interprétant et chorégraphiant l'une pour l'autre, elles enrichissent leurs univers en proposant au sein de leur compagnie, une pluralité d'œuvres qui n'en demeurent pas moins singulières. Préconisant l'interdisciplinarité, leur danse apparaît toujours comme la résultante d'une rencontre entre différents médiums. Plaçant l'humain au centre d'un système d'interdépendance avec son environnement, elles créent à travers les vertiges du métissage des univers sensibles et accessibles. Leurs œuvres Blouskaille Olouèze , Manège à vide , Gelsomina et Switch ont été présentées à Tangente , au festival Vue sur la relève, au Festival mondial des arts pour la jeunesse, aux Printemps de la danse et au Mexique. Elles ont également créé et participé à de nombreux spectacles de rue mêlant la danse, le théâtre et la musique, comme Tintamarre en juillet 2007 pour le Festival Juste pour rire.

 

Julie Châteauvert

Julie Châteauvert a un parcours éclectique. Ayant toujours dansé, elle rencontre la Langue des Signes Québécoise et la communauté sourde au moment où elle poursuit des études d'orthophonie. Coup de foudre: délaissant les approches de réadaptation, elle choisit de se consacrer à une démarche artistique au cœur de laquelle se retrouve sa fascination pour les langues signées. Celle-ci l'amène à créer une série d'œuvres dont le choix du médium est dicté par la recherche sur la matière de la langue, le mouvement, le corps. Détentrice d'une maîtrise en danse, ses œuvres touchent tant à la performance, à l'installation, à la vidéo qu'à la danse. S'intéressant au contexte urbain et à l'art public et contextuel, elle a participé au projet Vitrines ainsi qu'à la première édition de The Art (prononcez dehors) produit par La 2 e Porte à Gauche. Ses performances ont été présentées à Tangente (Montréal), à la Galerie Rouje (Québec), au Nouveau Théâtre du 8ième et aux Subsistances (Lyon). Ses vidéos ont été diffusées à la Cinémathèque Québécoise (Montréal), au Festival Videodanzaba de Buenos Aires ainsi qu'au Centre Chorégraphique National Maguy Marin (Lyon, France) où elle a également donné un atelier de création autour du mouvement et des langues signées.

 

Marie Béland

Chorégraphe, conceptrice et gestionnaire, Marie Béland a complété un baccalauréat en danse à l'UQÀM, où elle a reçu la bourse d'excellence William Douglas . Depuis, ses différentes créations sont diffusées dans plusieurs lieux reconnus dont Tangente et les Maisons de la culture de Montréal. En 2005, elle a inauguré sa propre compagnie, maribé – sors de ce corps. Elle a également reçu une bourse de la Fondation du maire de Montréal pour la Jeunesse pour son spectacle pour adolescents Twis-manivelle, considéré par le journal ICI comme un des cinq meilleurs spectacles de danse de l'année 2005. On a pu voir Twis-manivelle dans les Maisons de la culture en 2006-2007 grâce à la Tournée des boursiers de la FMMJ et à la 12 e édition du Festival Vue sur la relève, et on le verra en 2007-2008 grâce au soutien du CAM en tournée. Parallèlement à son métier de chorégraphe, Marie Béland participe à la gestion de la maison de production La 2 e Porte à Gauche , dont elle est membre fondateur. Cet organisme crée et produit des événements de danse contemporaine cherchant à questionner la relation entre la danse et le public. Finalement, Marie Béland crée et interprète la danse qui accompagne chaque prestation du groupe de musique électro-yéyé Les Handclaps. Le groupe a donné des prestations à Montréal, New-York, et fait partie des Francouvertes 2008.

Léna Massiani

Doctorante en études et pratiques des arts à l'Université du Québec à Montréal depuis janvier 2007, Léna Massiani réalise une recherche-création sur la danse in situ . S'intéressant aux ouvertures et fermetures du paysage urbain, elle a choisi pour cette recherche d'investir plusieurs espaces domestiques, provoquant le télescopage du public et du privé. Après avoir créé Maison à habiter dans un appartement parisien en octobre 2006, Dépendaison de crémaillère dans un appartement montréalais en juin 2007 et De l'intérieur en mars 2008 où le public était invité à observer une série de performances depuis les fenêtres d'un appartement, le projet 7½ à part. constitue sa 4 e étape de danse en appartement. Léna Massiani est membre du comité de rédaction de la revue électronique dpi (Studio XX) et a signé un article pour le magazine Accent Danse sur la danse in situ . Elle porte un intérêt particulier à la place du public dans l'œuvre de danse in situ , à sa participation, à son action et sa déambulation.

Toutes les photos sont d'Élaine Phaneuf.

Retour à la page Te situes-tu dans l'in situ

Dernière modification : 21 avril 2008
Tous droits réservés 2004, Yvan Tétrault et La 2e Porte à Gauche
Webmestre : Marie Béland