Cadre

 

4quART

La 2e Porte à Gauche crée en collaboration avec Danse-Cité !

 

L'équipe artistique

Crédits photos : Benoît Dhennin et La 2e Porte à Gauche

Marie Béland est chorégraphe et directrice artistique de maribé - sors de ce corps, organisme avec lequel elle crée entre autres le spectacle Dieu ne t’a pas créé juste pour danser en 2008, pièce qui reçoit le prix ARRIMAGES de la Jeune Chambre de Commerce de Montréal lors de sa tournée des Maisons de la Culture en 2009, et RAYON X : a true decoy story, pièce pour adolescents qui a fait parti de la programmation du Festival Les Coups de Théâtre 2010. Elle conçoit aussi des œuvres in situ dont le projet d’architecture chorégraphique Les Précédents. Finalement, Marie est membre fondateur du collectif indisciplinaire Le P.I.Q.U.A.N.T. qui reprendra son spectacle ÉPONYME (fake-fiction) à l’Usine C en 2011.

Tour à tour acteur, danseur, metteur en scène, chorégraphe et vidéaste, Alain Francoeur s’est démarqué sur les scènes montréalaises et internationales comme interprète et concepteur auprès de compagnies tel Carbone 14, PPS Danse, Danse-Cité, Dominique Porte, Cirque Éloize, Cirque Alfonse, etc. Son parcours singulier et l’importance qu’il accorde à la création et au rôle de l’interprète, lui a permis d’obtenir le poste de professeur invité au Département de danse de l’UQAM, et de metteur en scène et conseiller artistique à l’École nationale de cirque de Montréal.

Chorégraphe, éclairagiste, danseur et musicien (dans l’ordre de sa maîtrise de ces disciplines), Frédérick Gravel aime jouer sur les frontières entre les différentes formes d’expression et avec l’ambiguïté artistique. Dans son œuvre, intensité physique et rock riment avec désinvolture et ironie. En même temps, un rapport complice avec le public se conjugue à une réflexion poussée sur le rôle de l’art dans la société démocratique. Frédérick Gravel crée et joue en groupe ; le Grouped’ArtGravelArtGroup, ou GAG, rassemble des performeurs de plusieurs disciplines qui participent tous intimement aux différents processus créatifs. Navigant de la plus obscure des scènes de l’underground montréalais aux grands événements populaires, Frédérick Gravel pratique une culture du risque et de la connivence des genres.

Catherine Tardif est une chorégraphe et interprète active dans le milieu de la danse et du théâtre à Montréal depuis le début des années 1980. En tant qu'interprète, elle a dansé pour la Fondation Jean Pierre Perreault, Carbone 14, Le Carré des Lombes, Cas Public, ainsi que pour Fortier Danse Création et Montréal Danse où elle a également agi comme chorégraphe invitée. Son travail chorégraphique a été présenté en Europe, aux États-Unis et au Canada. Du côté du théâtre, elle a été, entre autres, co-conceptrice et interprète pour la compagnie Ex Machina, dirigée par Robert Lepage. En mars 2001, Catherine crée la compagnie Et Marianne et Simon, au sein de laquelle elle agit en tant que directrice artistique et chorégraphe. Catherine Tardif a été récipiendaire d’une bourse de résidence pour le Studio du Québec à Paris de juillet à décembre 2003. Depuis, elle est notamment interprète pour la compagnie multimédia kondition pluriel. Le Show Poche, sa dernière création, a été présentée en première à la dernière édition du Festival TransAmériques (2010).

Sophie Corriveau œuvre dans le milieu de la danse en tant qu’interprète, enseignante et répétitrice. Après une formation à l’École Supérieure de danse du Québec, elle débute sa carrière au Theatre Ballet of Canada, puis se joint à Montréal Danse de 1989 à 1993. Ces deux compagnies l’amènent à de riches et diverses rencontres avec plusieurs chorégraphes, dont Natsu Nakajima, Paul-André Fortier, Daniel Léveillé, Françoise Sullivan et James Kudelka. En 1993, elle se lie au travail de Danièle Desnoyers et participe à plusieurs projets de la compagnie Le Carré des Lombes au Canada et à l’étranger. À titre d’interprète indépendante, elle travaille aussi auprès de Catherine Tardif, Manon Oligny, Bill Douglas, Tassy Teekman, Harold Rhéaume, Alain Francoeur, Sylvain Émard, Jean-Pierre Perreault et Louise Bédard. Sophie Corriveau enseigne présentement à LADMMI, L’école de danse contemporaine de Montréal, et est répétitrice pour Daniel Léveillé Danse et Le Carré des Lombes.

Après des études en théâtre puis en cirque à l’École nationale de cirque de Montréal, Manuel Roque fait quelques pirouettes avec le cirque Eloize, puis transitionne vers la danse. Cultivant la diversité il se plonge autant dans des univers ludiques (Hélène Langevin, compagnie de danse jeune public), que formels (Dominique Porte, Sylvain Émard, Paul-André Fortier) ou plus théâtraux (Peter James). Il passe ensuite trois années à temps plein au sein de la Compagnie Marie Chouinard, interprète le répertoire, participe à la création d’Orphée et Eurydice et reçoit un Gemini Award pour la captation télévisuelle de Body Remix/Goldberg Variations. Parallèlement, il commence à s’intéresser à la photographie, à la composition musicale, et poursuit un travail de recherche chorégraphique où il tente de conjuguer ses diverses aspirations…

Justin Gionet a fait ses études dans le cadre du programme en danse de l'Université Ryerson, où il a dansé dans des oeuvres de David Earl, Viski St.Denys, Peter Randazzo et D.A. Hoskins, ainsi que dans ses propres chorégrahies et celles d'autres étudiants. Depuis l'obtention de son diplôme en 2004, il a travaillé à titre d'interprète indépendant dans des oeuvres d'Allen Kaeja, Heidi Strauss, Deborah Dunn, Jasmine Inns, Bill Coleman, Lesandra Dodson, Marie-Julie Asselin, Dominique Porte, Lina Cruz, Kate Hilliard, Sasha Kleinplatz et Yvonne Coutts. Justin est devenu membre de Daniel Leveillé Danse en 2005 et danse maintenant dans Amour, Acide et Noix, La Pudeur des Icebergs, Le Sacre du Printemps et Crepuscule des Oceans. Il danse également dans Inside et Aura de Stephane Gladyzewski.

Après avoir obtenu son baccalauréat en art et lettres, Peter Trosztmer a étudié au département de danse de l'Université Concordia avant de déménager à Toronto pour compléter le programme « School of the Toronto Dance Theater » en 1997. Il s'est ensuite entraîné intensément avec Edward Hillyer. Peter a travaillé et collaboré avec plusieurs chorégraphes et metteurs en scène locaux, canadiens et internationaux dont Martin F Bélanger, Elizabeth Langley, Margie Gillis, Danièle Desnoyers, José Navas, James Kudelka, Marie Chouinard, Catherine Tardif, Victor Quijada, Jacob Wren, Louise Bédard, Katie Ward, Sharon Moore, Thea Patterson, Alain Francoeur et Jean Grand-Maître, Philip Szporer et Marlene Millar, Lois Brown, Estelle Clareton, Ahh Soon Ahn, Karine Ponties et la compagnie Montréal Danse. Il se concentre actuellement sur des pièces solo ainsi que sur d'autres projets qui l'inspirent : sa nouvelle performance/installation Machines, son travail avec le collectif montréalais « The Choreographers », et l’œuvre NORMAN, un one-man show créé par Lemieux Pilon 4D Art (Michel Lemieux et Victor Pilon), qu'il a chorégraphié avec Thea Patterson et dans lequel il danse.

Lucie Vigneault a complété sa formation professionnelle à l’Université du Québec à Montréal où elle a obtenu un baccalauréat en interprétation en 2001 ainsi qu'un diplôme en enseignement de la danse en 2008.  Depuis plus de 10 ans, elle travaille à différents projets artistiques en tant qu'interprète, enseignante, répétitrice et chorégraphe. Elle a dansé sous la direction de Johanne Madore et Alain Francoeur (Orchestra, Cirque Éloize), avec Roger Sinha (Thok), Hélène Langevin (Comme les cinq doigts de la main), Frédérick Gravel (Gravel Works). Lucie a fait partie de la tournée du 20e anniversaire de Joe, œuvre réputée du chorégraphe Jean-Pierre Perreault. Depuis janvier 2009, Lucie danse pour la compagnie Marie Chouinard en tant qu'interprète pigiste.

Après ses études en danse à l’ADMMI et au Toronto Dance Theater, Mathilde Monnard débute sa carrière professionnelle avec la Compagnie Marie Chouinard. Par la suite, comme interprète-pigiste elle demeure très active sur la scène montréalaise travaillant auprès de chorégraphes tels que Pierre-Paul Savoie, Sarah Bild, Jane Mappin, Alain Francoeur, Pamela Newell, Tony Chong, Estelle Clareton et Manon Oligny avec qui elle collabore depuis dix ans déjà ! En 2000, une bourse du Conseil des Arts du Canada lui permet de se perfectionner dans les domaines du théâtre et de la voix. Depuis, elle collabore fréquemment à des spectacles qui mêlent danse et théâtre. Cela l’amène à travailler auprès de metteurs en scène tels que Paola de Vasconcelos, Brigitte Haentjens, Charmaine Le Blanc, Martial Chazallon et Martin Chaput avec le Projet In Situ et Clare Schapiro au Imago Théâtre. Plus récemmment, suite à une blessure, Mathilde obtient un diplôme en méthode Pilates et découvre les plaisirs de l’enseignement. 

Musicien, arrangeur, réalisateur et concepteur sonore, Philippe Brault se partage entre la scène musicale, le studio d’enregistrement et la conception musicale pour la télévision et le théâtre. Depuis 2004, il est le directeur musical, arrangeur et bassiste de Pierre Lapointe. Entre-temps, il multiplie les collaborations à titre d'arrangeur, de réalisateur et de musicien auprès de nombreux artistes dont Philémon, Random Recipe, Ivy et Sylvie Paquette. Comme compositeur, on a entendu sa musique dans quelques séries documentaires au Canal Vie et à TV5, et régulièrement dans les théâtres montréalais lors de ses collaborations avec des metteurs en scène tels que Olivier Kemeid, Geoffrey Gaqu, Marie-Josée Bastien et Claude Poissant. Récemment, il a aussi participé à la reprise de Gravel Works de Frédérick Gravel, ce qui marquait se première collaboration dans le monde de la danse.

Plasticien de formation qui intègre les arts médiatiques et le spectacle vivant, L E M M Martin Lémieux a collaboré depuis 2003 à la création d'une douzaine d'œuvres chorégraphiques sur la scène montréalaise, par le biais d'installations vidéo dans lesquelles évoluent les danseurs. On a pu voir son travail performatif en février 2009 dans Te situes-tu dans l’in situ?? de La 2e Porte à Gauche. Au théâtre, il a créé le dispositif vidéo et les images pour Assoiffés, une pièce de Wajdi Mouawad, mise en scène par Benoît Vermeulen.

Diplômé de l'École nationale de théâtre du Canada, David Alexandre Chabot travaille autant dans le milieu francophone qu’anglophone. Cette saison, il a collaboré avec le Théâtre Décalage pour la pièce Exécuteur 14 présentée à l’Usine C, Uncalled For pour Possible Worlds, le Projet MÛ pour la pièce Beauté, chaleur et mort présentée à La Chapelle, The Infinit Theatre pour Joe Louis et Tomomi Morimoto pour son spectacle Threshold présenté au MAI (Montréal, arts interculturels). Il est heureux de travailler avec La 2e Porte à Gauche sur le nouveau projet 4quART.

De 1995 à 2002, Katya Montaignac danse à Paris pour la compagnie La Gorgone dirigée par Vincent Lahache. Depuis 1998, elle collabore en tant que critique de danse à plusieurs publications, notamment la revue Jeu. Elle conçoit en 2001 à Paris le projet Raymond, un solo pour n interprètes qui réunit depuis sa création une cinquantaine d'individus, danseurs ou non. Ce projet a été présenté en France et au Québec plus d'une trentaine de fois. Membre de La 2e Porte à Gauche depuis 2006, elle co-organise et participe à ses productions. Depuis 2007, Katya crée des Objets Dansants Non identifiés (Danses invisibles en 2007, Corps anonymes en 2009) et danse pour Léna Massiani dans différents appartements montréalais. Elle poursuit présentement une recherche de doctorat en Études et pratiques des arts à l'UQAM et collabore en tant que dramaturge auprès des chorégraphes Marie Béland, Frédérick Gravel, Milan Gervais et Isabel Mohn.

Dynamique au sein du milieu de la danse montréalaise depuis plus de trente ans, Daniel Soulières est le fondateur et directeur artistique de la compagnie Danse-Cité qu'il a créée, le 25 mai 1982. Daniel Soulières est l'interprète de 191 créations pour une cinquantaine de chorégraphes, qui totalisent près de 1000 spectacles sur scène présentés en Amérique, en Australie et en Europe. Il est soliste, entre autres, pour les chorégraphes Louise Bédard, Danièle Desnoyers, James Kudelka, Jean-Pierre Perreault et Linda Rabin. Par ailleurs, Daniel Soulières partage l'univers « perreauesque » pendant plus de vingt ans. Depuis la chorégraphie-rencontre Dix minutes en 1980 (devenue par la suite un solo), il a dansé la plupart des œuvres du chorégraphe Jean-Pierre Perreault. Daniel Soulières travaille avec plusieurs metteurs en scène, notamment Denis Marleau et Gilles Maheu. Il est de la distribution de quinze films, notamment Sullivan de Françoise Dugré (2010), Élégie de Bernar Hébert (2004), La fin de la voix d'Olivier Asselin (2002) et Mozart, l'enfant de la musique de Raymond St-Jean (1999). Daniel Soulières est aussi chorégraphe.

Crédits photos : Benoît Dhennin et La 2e Porte à Gauche

 

Retour à la page 4quART

Dernière modification : 3 janvier 2012
Tous droits réservés 2004, Yvan Tétrault et La 2e Porte à Gauche
Webmestre : Ariane Boulet et Emmalie Ruest